Cercar en aquest blog

13 de juny 2015

Justice sur mesure

Me. Santiago Vidal, juge auprès de la Cour supérieure de Justice de Catalogne, a été suspendu dans ses fonctions par le Conseil général du Pouvoir judiciaire (CGPJ) espagnol pour avoir participé dans son temps libre à la rédaction d'un modèle de future Constitution catalane. À ce sujet, l'historien Antoni Segura a publié cet article dans le quotidien El Punt Avui (http://m.elpuntavui.cat/noticia/article/7-vista/8-articles/829549-justicia-a-mida.html) que voici traduit. Il y évoque la discrimination dont Me Vidal a fait l'objet pour le fait d'être Catalan.


Pour lire le reste du texte, tappez au dessous, sur "Més informació"
 
La Constitution espagnole proclame que « L'Espagne se constitue en un État de droit (...) démocratique (...) » ainsi que « Les Espagnols sont égaux devant la Loi ; ils ne peuvent faire l'objet d'aucune discrimination pour des raisons (...) d'opinion (…) ». (articles 1.1. et 14). Or, Santiago Vidal, fidèle fonctionnaire respectueux des principes constitutionnels dans l'exercice de sa profession, a été suspendu pour trois ans en tant que juge pour avoir participé dans son temps libre à la rédaction d'une Constitution catalane. Ainsi, d'un seul coup, ce qui était proclamé a été laissé sans effet et, par ricochet, on essaie de placer hors jeu une figure de référence dans le processus en cours en Catalogne pour exercer avec plénitude et en liberté le droit à décider de ses citoyens.

C'est le Conseil général du Pouvoir judiciaire (CGPJ) qui en a pris la décision. Son président, Carlos Lesmes, a été directeur général à deux reprises (lors des gouvernements de José María Aznar) et a participé a seize cours de la FAES, [la fondation pour l'analyse et les études sociales] qui est le grenier idéologique du Partido Popular. Mais ceci ne suppose d'incompatibilité car fait dans son temps libre ; de même que Vidal, qui cependant a fait l'objet d'une suspension temporelle, lui. Faut-il quelque chose de plus pour comprendre le fond du nœud et la disparité de critères ? Non, c’est évident. Se consacrer à l'Espagne, même si cela est fait à partir de positions ultra-conservatrices, c'est louable. Le faire pour la Catalogne est pénalisé. Justice sur mesure ou, pire encore, pure idéologie.




Traduction : Miquel-Àngel Sànchez i Fèrriz <masferriz@gmail.com>

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada